Présentation

La wilaya d’Adrar demeure un vaste territoire d’une richesse
inégalable, des sites naturels, néolithiques et archéologiques de
grande valeur scientifique et patrimoniale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Situation
géographique
A u n e d i s t a n c e a s s e z
impressionnante, de 1500 km,
Adrar a été érigée en wilaya lors
du découpage administratif de
1974. Elle est limitée, au nordouest,
par la wilaya d’Elbayadh,
au nord est, par la wilaya de
Ghardaïa, Au sud est par la Wilaya
de Tamanrasset, par l’extrême sud
par le Mali et la Mauritanie et au
sud est par la wilaya de Bechar et
de Tindouf. Elle s’étend sur une
superficie, de plus de 427.968
km2, pour une population,
de plus de 400.000 habitants.
Le découpage administratif est
de 11 Daïra et 28 communes. La
Daïra de Timimoune et de Bordj
Badji Mokhtar ont été érigée en
wilaya déléguée pour répondre à
des besoins de développement. La
wilaya d’Adrar est composée de
04 régions géographiques: Touat,
Gourara, Tidikelt et Tanezrouft.


Le climat d’Adrar est de type
s a h a r i e n , c o n t i n e n t a l , l e s
amplitudes thermiques sont fortes
en été et en hiver, avec des écarts
allant jusqu’à 20 degré Celsius.
Les températures sont de type
saharien soumises à l’effet de la
continentalité. Les amplitudes de
jour et de nuit varient entre 15°
et 20°. La pluviométrie demeure
très faible. L’activité éolienne est
importante sur tout le territoire
de la wilaya, les vents chauds
«Chehili», «Echergui» et le
sirocco.

Milieu naturel
Le milieu naturel d’Adrar est
formé des éléments essentiels:
• Ergs: des grands massifs de
dunes se sont formés sur plusieurs
millions d’années (l’erg Chèche et
le grand erg occidental au nord).
• Plateaux: les plateaux rocheux
d’origines sédimentaires, un vrai
musée géologique (le plateau du
Tademaït et Eguelab).


• Sebkhas: une sebkha désigne
un bassin occupant le font d’une
dépression à forte salinité plus
ou moins séparée d’un milieu
marin, dans des régions arides :
Sebkhas de Timimoune, Sebkha
de Tamentit, Azel mati.
• Plaines: Oued Messaoud c’est
prolongement naturel de Oued
Saoura.
• Reg: comme le reg de Tanezrouft
et Aftout.

 

 

La flore
La flore saharienne, est
dominée par le palmier dattier,
arbre mythique et sacralisé,
par les écritures saintes,
viennent se greffer à cet arbre
magnifié, tout aussi bien par les
nomades que les ksouriens une
multitude de plantes, d’arbres,
de fleurs insoupçonnables.
Entre graminées Acacias,
Aristide, Rtem et Coloquinte,
une végétation luxuriante
prolifère dans les palmeraies, dans les oueds
et autres lisières des plateaux.
La faune
A Adrar, la faune est présente, tout aussi bien
dans les oasis, les palmeraies, les grandes
étendues sablonneuses, des ergs et des Hamadas,
entre tourterelles, poules d’eau, Epervier, milan
noir, flamands roses, canards colvert. Comme il
nous arrive de trouver, également bien loin, dans
les plateaux et les dunes, une faune diurne: de
gazelles, varans, fennecs et des mammifères.